vendredi 27 avril 2012

Comment faire face au mal de dos au travail ?


Le mal de dos est particulièrement gênant dans certaines activités professionnelles : il peut entraîner des arrêts de travail, un handicap et être à l'origine de difficultés, voire de conflits dans le milieu professionnel. Dans certains pays, notamment en Amérique du Nord, on va jusqu'à considérer que le mal de dos est un problème socio-professionnel plus que médical.
Certains métiers sont-ils responsables d'un mal de dos?
Oui, quand ils imposent des postures anormales de travail comme avoir le dos courbé ou des efforts très importants, prolongés et sans période de repos. Le mal de dos résulte alors souvent d'un surmenage musculaire. Chez les hommes, ce sont principalement les conducteurs d'engins vibrants, les manutentionnaires, les déménageurs mais également les agriculteurs, les dentistes qui sont concernés. Chez les femmes, ce sont les secrétaires, les couturières...


Dans la vie professionnelle, des attitudes et démarches devraient devenir de véritables réflexes pour garder un dos en bon état ou ne pas aggraver son état.
On peut ainsi conseiller de : 
- plier les jambes en gardant le dos droit pour soulever une charge, 
- répartir équitablement le poids des charges des deux côtés, 
- entrecouper une station assise prolongée en marchant ou debout prolongée en s'étirant, 
- ne pratiquer aucun sport intensif sans entraînement ou échauffement, 
- éviter l'utilisation de tables ou de plans de travail trop bas, 
- préférer des chaises et des fauteuils confortables, une literie ferme, 
- choisir de préférence un mobilier ou des ustensiles ergonomiques, c'est-à-dire adaptés à l'individu et à ses tâches (évier, table de repassage à bonne hauteur, aspirateur à manche long, ...), 
- adopter une position de conduite automobile confortable, en privilégiant les sièges épousant le corps, avec appui complet de la colonne vertébrale contre le dossier. Pour les conducteurs professionnels, le bon fonctionnement des amortisseurs est primordial car ils permettent d'absorber au maximum les secousses et les vibrations. Pour certains, l'usage de « systèmes à boules » équipant leur siège est également bénéfique grâce à leur effet massant et décontracturant sur les muscles de la colonne vertébrale. 
La monotonie du travail est également associée à une aug-mentation du mal de dos chez les personnes qui ont des tâches répétitives, des activités répétées non valorisantes. Par ailleurs, le stress au travail se traduisant par des épisodes de nervosité, de troubles du sommeil et d'anxiété s'associe aussi à la survenue du mal de dos. 

0 commentaires

Enregistrer un commentaire