samedi 10 mars 2012

Protégez vos enfant d'un éventuel mal de dos

Le mal de dos chez les enfants et les adolescents est peu fréquent. Il concerne un peu plus souvent les filles que les garçons.
- Le glissement vertébral (ou spondylolisthésis) peut exister chez l'enfant pratiquant de façon intensive certains sports ou ayant une déformation de la colonne vertébrale.
- Comme chez les adultes, devant un mal de dos important et gênant, il faut rechercher l'existence d'une cause qui peut se situer en dehors de la colonne et être liée à une atteinte d'un organe, à une infection, voire à une tumeur.
- En dehors de ces situations rares chez les jeunes, la maladie de Scheuermann peut être à l'origine d'un mal de dos, d'une courbure dorsale exagérée surtout à l'occasion d'efforts physiques et survenant notamment au début de la puberté.


La maladie de Scheuermann 
Pendant la croissance, notamment si elle est très rapide à la puberté, les vertèbres sont fragiles. Dans la maladie de Scheuermann, elles peuvent plus facilement se déformer, notamment en cas de pratique sportive intense et entraîner une atteinte du disque qui favorisera plus tard l'arthrose. Cette maladie à composante héréditaire (des cas sont souvent retrouvés dans la famille) cesse en général d'évoluer après la croissance mais entraîne malheureusement parfois des douleurs du dos à l'âge adulte, suite à des déformations vertébrales ou à des atteintes des disques.
Les cartables trop lourds, une cause de mal de dos? 
Le port d'un cartable trop lourd peut favoriser un mal de dos. On conseille actuellement d'utiliser des cartables à roulettes, à traction, ou un sac à dos, si la charge repose bien sur le haut du dos. Cet élément ne peut malgré tout rarement expliquer à lui seul les douleurs du dos d'un enfant et il faudra vérifier si les activités sportives sont adaptées, si l'enfant a une position assise correcte à son bureau, si l'enfant ne reste pas des heures à regarder la télévision, s'il n'y a pas de maladie de Scheuermann et enfin s'il n'y a pas un élément psychologique survenu dans la vie de l'enfant. 
Le sport et la scoliose chez l'enfant 
Les sports très intensifs peuvent favoriser des douleurs du dos chez les enfants et adolescents : cela peut induire des fissures osseuses parfois difficiles à dépister, ou une véritable maladie de Scheuermann. Il faudra donc être vigilant chez les enfants soumis à un entraînement de compétition. Chez les enfants pratiquant une activité physique régulière normale, le mal de dos est exceptionnel et l'activité physique est bien sûr recommandée. Par ailleurs, il est fondamental de savoir qu'aucun sport, même asymétrique, ne peut entraîner de scoliose. 
La scoliose de l'enfant n'est pas une contre-indication au sport, au contraire, en choisissant plutôt des sports comme la natation, le volley, le basket, même si l'enfant porte un corset pour sa scoliose. 
Les facteurs favorisant le mal de dos chez les jeunes
 –la puberté et l'augmentation rapide de taille, le sexe féminin, le stress ou les émotions, le tabac. 
– les traumatismes de la colonne vertébrale, les cas familiaux de mal de dos, 
– l'activité physique intense. le poids du cartable, le port de charges lourdes, 
En conclusion, comment protéger les enfants d'un éventuel mal de dos? 
Chez les enfants, le rituel "tiens-toi droit! » ne suffit pas. Il faut veiller à ce qu'ils ne prennent pas de mauvaises attitudes. Quatre points sont à surveiller particulièrement - le bureau d'écolier qui doit être adapté à la taille de l'enfant: le plan de travail doit être à la bonne hauteur, incliné et non droit et le siège doit être confortable avec un dossier droit; - le sac à dos chargé de livres, de plus en plus nombreux et lourds, doit être privilégié par rapport au traditionnel cartable porté d'un seul bras et qui courbe le dos; - la télévision qui ne doit pas être regardée avachis, « vautrés » de longues heures de côté et la colonne vertébrale tordue! - la pratique sportive qui ne doit pas être intensive sans avis médical, surtout s'il s'agit d'un sport violent ou pratiqué en compétition, comme le football, le tennis, la gymnastique ou l'haltérophilie. Si une scoliose est découverte à l'occasion d'un mal de dos, elle n'interdit pas la pratique du sport. Simplement, il est préférable d'orienter l'enfant vers la nata-tion, voire un sport qui favorisera l'extension de son corps et de faire en sorte qu'il ne s'oriente pas vers un métier manuel trop dur, comme manutentionnaire ou déménageur. 

0 commentaires

Enregistrer un commentaire